Fonds de roulement d’une entreprise : quels est le principe de ce calcul ?

Le fond de roulement d’une entreprise correspond aux sommes dont disposent les organismes pour payer leurs employés, fournisseurs, ainsi que l’ensemble des charges de fonctionnement lorsque l’encaissement du client n’est pas encore effectué. Connaître le fond de roulement permet de pouvoir piloter l’entreprise de façon efficace et ce, en connaissant toute la capacité de l’organisme à couvrir toutes ses dépenses, sans pour autant recourir à un crédit. Les fonds de roulement permettent donc de financer tous les investissements nécessaires aux activités, tout au long de l’année.

Quelle est la composition principale du fond de roulement ?

Les fonds de roulement se composent d’éléments essentiels. Parmi ceux-ci, on retrouve :

  • les capitaux permanents : lorsque l’entreprise se crée, il est important de verser un capital de manière à enrichir les caisses. Ainsi, au fur et à mesure du temps, des bénéfices peuvent être dégagés. Ils permettront ainsi à augmenter la ressource disponible. Pour finir, à long terme, il sera fort possible de contracter un emprunt sous forme d’argent. L’ensemble de ces ressources sont des capitaux permanents et sont, par ailleurs, définies comme étant des ressources à long terme,
  • les actifs immobilisés : les emplois stables représentent un élément du patrimoine destiné à être durable. Concrètement, cet actif représente l’outil de travail de l’organisme tout comme ses brevets, son fond de commerce, son matériel et ses machines.

Ainsi, selon ces notions, le fond de roulement mesure concrètement les ressources stables pas encore utilisées. Cet excès d’argent permet donc de couvrir la totalité ou la partie des dépenses courantes de l’entreprise, le temps de l’encaissement.

Comment calculer le fond de roulement de l’entreprise ?

Il existe plusieurs méthodes lorsqu’il s‘agit de calculer le fond de roulement, comme suit :

  • la première méthode s’appuie principalement sur le bilan et dans ce cas, le fond de roulement = actifs immobilisés- capitaux permanents,
  • la deuxième se base sur les éléments du bas de bilan. Ainsi, le fond de roulement = dettes à court terme- actifs circulants,
  • la dernière méthode est plus détaillée. En effet, le fond de roulement = ressources stables telles que le capital, les dettes et les charges – l’immobilisation brute du bilan actif.

Calculer le fond de roulement de n’importe quelle entreprise permet d’ouvrir plusieurs interprétations différentes qui restent toutes en fonction des résultats obtenus. En effet, le résultat est différent. Le fond de roulement peut en effet être :

  • supérieur 0 : l’entreprise se porte bien financièrement. Elle couvre les investissements à long terme et les excédents obtenus sur le cycle d’exploitation. L’entreprise possède une marge de sécurité en termes de trésorerie relativement suffisante,
  • inférieur à 0 : l’entreprise est à court de ressources et ne dispose donc pas de ressources suffisantes pour supporter les investissements. On qualifiera ainsi l’entreprise comme état sous-capitalisée. La structure des financements est plus déséquilibrée. Cela impacte grandement la trésorerie ainsi que la solvabilité de l’organisme,
  • égal à 0 : l’entreprise dispose de ressources suffisantes pour financer tous ses besoins à long terme. Toutefois, son cycle d’exploitation ne sera pas couvert. Un fond de roulement doit être au minimum égal à 0 pour une bonne santé financière. Les imprévus doivent être réglés le plus tôt possible pour éviter l’endettement.

Calculer le fond de roulement préalablement reste nécessaire. Pour anticiper les risques et mettre au point des stratégies, une telle analyse est recommandée par les professionnels du métier. Pour plus d’informations, nous vous conseillons de suivre le blog www.entreprendre-france.fr qui sera en mesure de répondre à vos questions.

Related Post